2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.    2024.WELCOME TO CITIZENK. WE CAN SHAPE A NEW WORLD AROUND YOU.   
Audrey Bertoia
Des corps qui respirent le soleil. Des toiles d’où semblent s’échapper des effluves de monoï et l’odeur des pages d’un livre neuf. Mais aussi la figuration de la montagne, de la mer, des fleurs et des rêves. Douces et colorées, les toiles d’Audrey Bertoia sont une invitation à la flânerie et autres pérégrinations oscillant entre réalisme et onirisme.
karte
blanche
Des corps qui respirent le soleil. Des toiles d’où semblent s’échapper des effluves de monoï et l’odeur des pages d’un livre neuf. Mais aussi la figuration de la montagne, de la mer, des fleurs et des rêves. Douces et colorées, les toiles d’Audrey Bertoia sont une invitation à la flânerie et autres pérégrinations oscillant entre réalisme et onirisme. Chez la jeune artiste, pas de frontières, que des ponts permettant de passer d’un monde à l’autre. Et c’est avec une aisance sans pareille que cette Lyonnaise d’origine va et vient entre peinture à l’huile et mode, fresques murales et céramiques, rêverie et réalité… Après tout, ne dit-on pas qu’ “à cœur vaillant rien d’impossible” ? Comme une éclaircie dans la grisaille du mois de février ou une pâquerette annonçant l’arrivée du printemps, Audrey Bertoia nous a embarqués avec elle dans son monde surréaliste le temps d’une Karte Blanche pleine de poésie.
i
STORIES